Xbox 360, pénurie orchestrée ou incontrôlée ?

Publié le par JJD

Microsoft est entrée sur le marché des consoles de jeux en 2001 avec la Xbox. Malgré son statut de débutante et la forte implantation de Sony (avec la PS 2), la firme de Redmond a tout de même écoulé plus de 22 millions d’unités dans le monde.

Aujourd’hui, Bill Gates veut passer la vitesse supérieure grâce à sa Xbox 360, petite sœur super-puissante de la Xbox. En effet, aucune console n’a atteint un tel niveau de performance. Et pour assurer son succès, il a programmé son lancement juste avant les fêtes de fin d’année et bien avant l’ennemi juré Sony (qui sortira sa PS3 en 2006 théoriquement).

Bryan Lee, le directeur financier de la branche Xbox, a déclaré tabler sur trois millions de Xbox 360 vendues dans les trois mois suivant le lancement ! Les actions marketing ont donc été à la hauteur de l’objectif : ouverture des grands magasins à minuit le jour J aux Etats-Unis et en France (comme la Fnac aux champs Elysées), possibilité de réserver sa machine avant la sortie, campagne de communication TV massive, opérations séduction par le biais de stars (cf photos Paris Hilton)…etc

Les résultats sont là puisque la machine est en rupture de stock aux Etats-Unis et en Europe, et ce quasiment depuis son lancement. A tel point qu’on se demande si Microsoft est à l’origine se cette pénurie ou si elle la subie ?

L’hypothèse selon laquelle le géant de Redmond a orchestré cette rareté peut paraitre audacieuse mais quoi de plus flatteur que d’annoncer à la presse qu’il y a une telle demande que la production ne suffit plus. La console gagne alors en attractivité. Après tout, si tout le monde la veut, c’est qu’elle vaut le coup ! Ceci expliquerait le fait que les revendeurs reçoivent leurs livraisons au compte goutte et sans en être informé. Résultat, le consommateur, voyant qu’il une voire deux consoles dans le rayon ne réfléchit pas deux fois et passe en caisse (en oubliant presque son prix : de 299 à 399€). Cette stratégie est excellente mais ô combien dangereuse. En effet, à force d’entendre le refrain « désolé, on en a plus et on ne sait pas quand on sera livré », les clients sont de plus en plus mécontents et risquent de renoncer à leur machine.

D’un autre côté, il semble improbable que tout soit programmé. En effet, même si on sait que Microsoft n’est pas dans le besoin, comment peut-on imaginer que l’entreprise dépense des millions dans des campagnes de promotion dans le monde entier pour au final ne distribuer qu’une poignée d’Xbox 360? Cette théorie auraient été valable si les consoles avaient été miraculeusement livré avant noël afin de satisfaire tout le monde. Mais nombreux sont ceux qui avaient prévu de mettre leur machine sous le sapin et qui ont du retrouver des cadeaux de dernière minute du fait de la pénurie.

Selon moi, Microsoft avait opté pour une stratégie autour de la rareté mais elle a ensuite perdu le contrôle de la situation. Et une fois de plus c’est l’image de l’entreprise qui empathie. Heureusement, le géant de Redmond se rattrape sur la qualité de cette console (qui n'est pas seulement une machine de jeu d'ailleurs). Et n'oublions pas que Bill Gates et ses équipes ont déjà démontré par le passé que Microsoft ne fait jamais rien au hasard...

Reste maintenant à savoir si Sony fera mieux lors de la sortie de la PS 3. Une chose est sûre, la question du phénomène de rareté ne se posera pas car ils auront tout intérêt à inonder rapidement le marché afin de contrer l'énorme succès de la Xbox 360. L’avenir nous le dira.

 

JJD

Liens :

Microsoft

Xbox360

Sony

publicité Xbox

Publié dans Marketing

Commenter cet article

Nerveux, Nathan allait sans relâche... 03/01/2015 11:53

.