Droits TV : la guerre des lots (1/3)

Publié le par JJD

On s’en doute depuis la fusion Canal + / TPS, mais c’est officiel depuis maintenant deux mois : deux camps se sont formés concernant le futur appel d’offres des droits TV du championnat de L1. D’un côté la LFP, propriétaire des droits et qui cherche à maximiser leur valeur afin de pérenniser l’équilibre de la Ligue 1 ; de l’autre, Canal +, actuel diffuseur exclusif et qui compte sur la fusion précitée pour réduire l’investissement nécessaire à leurs obtention pour la prochaine période.

Le contexte

Lors de la dernière consultation, Canal + avait frappé fort en obtenant l’exclusivité des droits pour la période 2005-08. Le groupe de Bertrand Méheut s’était en effet donné les moyens de battre TPS en proposant une somme globale de 600 M€, soit 60% de plus que pour la saison 2004/05.

Avec le rachat de TPS, Canal s’attend donc à réduire son investissement.

Les clubs de L1 sont victimes d’une incontestable dépendance vis-à-vis des droits TV. Sur l’ensemble de la L1, ces derniers représentent pas moins de 58% des recettes, devant le sponsoring 18% et la billetterie 13%.

Une baisse des ces droits mettraient sérieusement en péril l’équilibre financier de la plupart des clubs, ce qui ne serait guère du goût de la DNCG.

La Ligue, quant à elle, sait que Canal + dépend énormément du football. L’obtention de l’exclusivité lors de la dernière consultation leur avait d’ailleurs permis de voir le nombre d’abonnés augmenter significativement. Elle mise également sur le développement massif de nouveaux supports potentiels (chaînes de la TNT, téléphonie mobile…).

Le challenge pour la Ligue est donc d’augmenter la valeur de la L1 (600 M€), tout en garantissant une visibilité maximum du championnat.

Publié dans Sport - football

Commenter cet article

Alors que les trois hommes buvaient... 03/01/2015 11:43

.